Faire appel a un artisan RGE pour demander sa prime CEE

262
Partager :

Lorsqu’on veut procéder à une réduction de sa facture pour se chauffer, notamment via l’électricité et le fioul dont les prix connaissent une tendance à la hausse, la meilleure option reste d’isoler au mieux son logement et de plus généralement de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Étant donné le coût parfois élevé (plusieurs milliers d’euros voir plus) de l’opération, bien des foyers ne pourraient pas y prétendre sans subvention.

Avec la prime énergie (ou prime CEE) et d’autres dispositifs comme MaPrimRenov’, il est possible de se faire rembourser une grande partie des travaux et changements effectués dans une maison ou un appartement. Cela requiert de réaliser plusieurs étapes successives, dont les plus importantes sont un respect des obligations, comme l’envoi du dossier complet, le choix d’un artisan agrée et la date de démarrage des travaux. Nous allons justement voir dans cet article l’un de ces points les plus délicats, faire appel à l’artisan qui conviendrait le mieux pour réaliser les travaux.

La prime CEE en résumé

Avant de s’intéresser au sujet des artisans, il s’agit de rappeler qui est en droit de prétendre à la prime énergie CEE puis de savoir quelles sont les principales étapes à respecter dans l’ordre. La réponse à notre premier questionnement est simple et un vrai soulagement pour tous les Français, car à peu près tout le monde peut être concerné par la prime énergie. Il s’agit d’être propriétaire ou locataire, voire être hébergé à titre gratuit, puis d’être dans un logement reconnu comme résidence principale, construit depuis plus de deux ans. 

Quant à savoir quelles est la procédure pour demander la prime, elle se découpe en plusieurs actions devant être réalisées à la suite. Cela commence par prendre connaissance des différents travaux éligibles, puis de faire le choix de ceux qui nous conviendraient le mieux. En quelques mots, on peut changer sa chaudière, faire isoler thermiquement sa toiture et ses murs, changer ses fenêtres et sa VMC, puis isoler son plancher. Ce sont du moins les plus importants. Ensuite, il faut estimer le montant des économies sur ses futures factures, puis constituer son dossier et choisir celui qui nous intéresse, l’artisan devant être certifié RGE pour faire les travaux. Nous y reviendrons. Ensuite, il faut signer le devis et sous quatorze jours, envoyer la demande et pouvoir prétendre à la prime une fois les travaux réalisés.

Choisir son artisan RGE

Étant donné la multiplicité des compétences requises pour effectuer tous les travaux entrant dans le cadre de la prime énergie CEE, les artisans ne sont pas forcément multitâches. Il s’agit donc de choisir, par exemple, le bon couvreur pour réaliser l’isolation thermique de sa toiture. 

Mais le second critère le plus important reste de faire appel à un professionnel certifié RGE, c’est-à-dire reconnu garant de l’environnement. C’est un label qui est délivré à ceux qui remplissent les conditions de compétences pour effectuer les travaux qui entrent dans le cadre de notre prime CEE. Si un artisan ne le possède pas, on ne pourra pas demander le versement de la prime énergie et l’intégralité du coût des travaux engagés seront à notre charge.

Il faut enfin savoir que cette certification RGE est renouvelable tous les quatre ans, un critère de plus à vérifier lorsqu’on demande un devis.

Partager :