Quel sable sous les pavés autobloquants ?

35
Partager :

Lors de la pose de pavés autobloquants, le sable permet de préparer la surface pour la rendre bien plane et stable. Il assure également la jointure entre les pavés. Cependant, pour que cette matière remplisse bien ses différentes fonctions, il faut qu’il soit bien choisi. Alors, quel type de sable mettre sous les pavés autobloquants ? Découvrez la réponse ici.

Sable sous les pavés autobloquants, lequel choisir ?

Vous vous dites certainement que le sable est un matériau assez peu courant pour habiller la façade extérieure d’une habitation. Il est vrai que c’est un matériau assez inhabituel pour cela. En effet, ce sont les gravillons qui sont le plus souvent utilisés pour ce genre de revêtement.

Tout comme ce dernier, le sable présente plusieurs atouts dans la mise en place. De plus, il ne coûte pas très cher. Sachez également qu’il permet de donner une certaine couleur à votre terrasse, une fois le revêtement terminé.

Avant de parler du type de sable approprié au pavage autobloquant, il convient de connaitre les types de sables utiles pour la pose des pavés. Le choix du sable se fait en fonction de la taille des grains et de leur adhésion à certaines mixtures. Le sable fin dispose de grains dont la taille varie entre 0,05 et 0,5 mm, tandis que les grains du sable moyen vont de 0,5 à 2 mm. Pour ce qui est du gros sable, la taille de ses grains varie entre 2 et 5 mm.

Pour le présent cas, vous devez opter pour le sable fin. Vous prendrez le soin de le faire établer sur la sous-couche. Veillez à ce que cela épouse les contours du sol sur lequel vous exécutez les travaux. Mais avant de commencer, il faut déterminer la hauteur de la couche que vous devez apposer. Ceci vous permettra d’éviter des désagréments.

Quelle épaisseur de sable pour pavés autobloquants ?

La pose des pavés est une des meilleures solutions pour confectionner une terrasse extérieure de bonne qualité. Effectivement, le sable est une excellente matière pour poser les pavés, mais aussi pour les joints de pavés. Toutefois, cela reste une tâche difficile à réaliser. Alors, il faut demander conseil à des professionnels, à défaut de faire appel à eux. Cependant, il faut savoir qu’il est convenable d’utiliser un sable adapté au sol pour réussir la pose de pavé.

Lorsque vous avez trouvé le type de sable qui convient à votre pavage, il faut déterminer le niveau de la couche. Avant de poser les pavés, il faut sélectionner puis installer une couche de base. Rassurez-vous que celle-ci convient parfaitement avec les propriétés du sol.

S’il s’agit d’une zone piétonne, vous devrez apposer une couche basique d’une épaisseur de 20 centimètres. Si par contre vous envisagez de faire le pavage pour un endroit destiné aux véhicules, il vaut mieux opter pour un peu plus d’épaisseur : entre 30 et 40 centimètres. Veillez à ce que la surface soit plate. Comblez les ornières par le lit de pose.

Il est conseillé de mettre une couche d’une épaisseur de 0,4 à 0,5 centimètre sur le soubassement compacté. Toutefois, il faut éviter d’utiliser les matériaux du lit de pose pour combler les manquements de la couche de base.

Dans ce cas, il est préférable de vous servir du sable de rivière lavé pur (0/20/5mm) pour dresser le lit de pose et stabiliser la surface. De plus, il faut installer une toile perméable entre la sous-base et le sable. Ainsi, vous pourrez poser vos pavés sans le moindre souci. Le résultat sera bien meilleur.

Comment préparer le sol avant la pose des pavés ?

Il existe deux manières de procéder pour la pose des pavés autobloquants. Soit vous optez pour la pose sur le lit de sable, soit vous optez pour la pose sur une couche de stabilisé.

Si vous optez pour la première méthode, il faut creuser près de 40 centimètres. Ceci aide à faire une bonne préparation du sol. Cependant, il faut prévoir une légère pente pour permettre l’écoulement des eaux. Ainsi, vous allez poser une sous-couche à recouvrir avec un géotextile. Cela va limiter les pousses d’herbes dans les interstices des pavés.

Après cela, il faudra mettre la couche de sable. Veillez à ce qu’elle soit régulière. De plus, elle doit être faite en respectant la courbe de la pente. De cette manière, les eaux vont continuer de s’écouler. Ensuite, vous pourrez poser les pavés. Posez-les, les uns après les autres en vous servant d’un maillet.

Si vous choisissez par contre la couche de stabilisé, c’est une bonne idée. Elle est idéale pour des sols difficiles à traiter et permet d’éviter que les pavés bougent. Ainsi, il faudra également creuser 40 centimètres pour poser une sous-couche. À celle-ci, vous allez ajouter une couche de stabilisé. Prévoyez aussi une pente.

Tout comme la pose sur lit de sable, vous allez également devoir poser un géotextile. Par la suite, vous allez mettre un lit de pose stable ou mortier. Dès lors, vous pourrez poser vos pavés. Toutefois, il est préférable de consulter le Centre d’étude et de recherche de l’industrie du Béton en France (CERIB). C’est la référence en la matière. Elle vous fournira plus d’informations à ce sujet.

Partager :