Défiscalisation : avantages et inconvénients de la loi Pinel

21
Partager :
Défiscalisation avantages et inconvénients de la loi Pinel

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation incitant autant les investisseurs que les particuliers à se lancer dans l’immobilier locatif. Pour en bénéficier, il est impératif de remplir un certain nombre de conditions.

Si la loi Pinel se présente aux investisseurs comme une opportunité de faire de bonnes affaires, elle ne concerne pas moins les locataires sur lesquels elle a également des impacts. Investisseurs immobiliers ou locataires, voici le point sur les avantages et les inconvénients de la loi Pinel.

Qu’est-ce, la loi Pinel ?

Entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2015, la loi Pinel est un outil de défiscalisation encourageant les Français à investir dans l’immobilier locatif. C’est une loi d’intérêt sociale et écologique définissant des critères énergétiques et des plafonds de loyers à respecter.

Ainsi, selon que l’acquéreur soit prêt à mettre en location le bien acheté pendant six, neuf ou douze ans, ce dernier bénéficiera d’un taux de réduction d’impôt sur revenus allant de 12 à 21 %.

Quels sont les avantages de la loi Pinel ?

Le tout premier avantage du dispositif Pinel est la possibilité de réaliser des économies d’impôt. Cette idée séduit la plupart des investisseurs désirant se construire un patrimoine actif tout en s’assurant une retraite confortable. Mais, toujours est-il de s’assurer d’être éligible. Le second atout de la loi Pinel est d’ordre social.

En effet, l’avantage social de la loi Pinel se situe à deux niveaux. D’abord l’emplacement géographique. C’est un critère déterminant de l’éligibilité à Pinel, permettant ainsi une meilleure répartition des populations urbaines et favorisant l’accessibilité au logement pour tous. Ceci explique donc parfaitement la politique des zones déterminées par la loi Pinel. Ensuite, le plafonnement des loyers à des montants précis constitue également un atout social de Pinel.

loi Pinel

Pour finir, le troisième avantage de la loi Pinel est purement écologique. Car ses conditions d’éligibilité encouragent l’investissement dans le neuf et dans les VEFA. Pinel encourage également le respect des performances énergétiques et des normes techniques visant à réduire l’impact énergétique des logements sur l’environnement.

Les inconvénients de la loi Pinel

Comme pour la plupart des initiatives, le dispositif Pinel présente outre ses nombreux avantages, des inconvénients. La question de l’indisponibilité du bien que l’on acquière arrive en tête d’affiche. En effet, le principe de la loi Pinel est tel qu’il faut s’engager à louer le bien acquis à titre de résidence principale. Ainsi, bien qu’ayant la pleine possession de votre bien, vous ne disposez pas la liberté de l’occuper ou d’en faire usage à votre gré.

De l’autre côté, si le plafonnement des loyers est un concept bénéfique pour les locataires, il n’en est pas forcément de même pour les propriétaires. Car, Pinel est difficilement rentable dans certaines agglomérations où le prix de l’immobilier et des loyers est visiblement trop élevé.

Mais ce n’est pas tout ! Puisque l’obligation de louer son bien expose le propriétaire du bien à des risques de retards de paiement, et même d’impayés, dans la mesure ou le locataire de mauvaise foi change régulièrement de logement.

En définitive, la loi Pinel est un dispositif de défiscalisation à la fois bénéfique et risqué pour les investisseurs. En plus, il est à noter que le fait que la loi Pinel n’autorise pas le report des économies réalisées augmente le risque de fluctuation des bénéfices du propriétaire au cours des années.

Partager :