Quel budget prévoir pour une rénovation globale ?

140
Partager :

Vous êtes décidé et vous êtes sur le point de commencer une rénovation complète de votre appartement ou maison. En effet, vous souhaitez économiser de l’énergie.

Mais combien coûtera ce projet ? Les prix des appartements rénovés varient de 600 à 1500 euros le mètre carré, selon l’ampleur et la nature des travaux, et plus pour une maison.

Rénover une maison familiale ou un immeuble ancien est un projet d’envergure et une fois terminé, vous serez très satisfait. Aussi, cela vous permettra de faire des investissements intéressants. Mais quelle fourchette budgétaire proposer ?

Pour établir votre budget, faites le point sur votre projet

Pour bien rénover un appartement ancien, il faut commencer par renforcer l’étanchéité. En effet, une isolation usée est synonyme de perte de chaleur.

Les différentes surfaces de l’appartement doivent être prises en compte. Il faut donc :

  • Isolation des murs intérieurs. Cela peut se faire en plaçant l’isolant directement sur le mur puis en le recouvrant d’un enduit ou en soufflant de l’isolant entre la cloison et la contre-cloison. Préférez la première option pour éviter de perdre de la place
  • Isolation du sol en installant un isolant au-dessus du sol
  • Remplacement de la fenêtre avec un double vitrage.

Évidemment, votre budget global de rénovation énergétique dépendra avant tout de la taille de votre projet… et de votre propriété.

Si c’est un logement indigne comme une passoire thermique, le budget sera plus conséquent. En fait, tout va d’abord dépendre de ce que vous voulez refaire et sur quelle surface :

  • Dans le cas d’une rénovation, comprenant la peinture des murs et le remplacement des revêtements de sol dans toutes les pièces, alors si vous faites tout vous-même et que vous n’avez besoin que d’acheter des matériaux, la rénovation de votre maison peut vous coûter 150 euros le mètre carré, et jusqu’à 150 euros le mètre carré si vous achetez Matériel plus haut de gamme et/ou pose par des professionnels, 400, 450 euros le mètre carré.
  • Pour les rénovations globales, notamment le rafraîchissement des peintures et des sols, ainsi que la rénovation des salles de bains, des cuisines ou des ouvertures, il faudra compter entre 500 et 1 000 euros le mètre carré, selon l’ampleur des travaux, la main d’œuvre utilisée ou non, les matériaux choisis, etc.
  • Pour une rénovation complète de la maison, incluant la rénovation électrique, le sanitaire, la plomberie, l’isolation, la maçonnerie, etc., dans ce cas il faut compter au minimum 1 000 euros/m².

Si vous vous faites aider par un ou plusieurs professionnels sur le projet ou une mission, n’hésitez pas à ajouter une demande de devis pour avoir une idée plus précise du budget prévu pour chaque phase, notamment en main-d’œuvre. ‘Travailler.

Les autres postes de dépenses à prévoir

En plus des rénovations classiques (peinture, sols, etc.), il existe d’autres tâches possibles à prévoir qui peuvent alourdir considérablement votre budget global :

  • Selon l’ancienneté de l’installation, la mise aux normes du réseau oscille entre 50 € et plus de 100 € le mètre carré.
  • Bien sûr, les rénovations de plomberie dépendront de ce qui doit être révisé. Les prix varient du simple au double, selon qu’une ou plusieurs pièces sont remises à neuf ou que le système est entièrement revu.
  • Une rénovation de toiture vous coûtera au moins environ 10 000 € dans votre budget, mais peut augmenter en fonction des conditions générales de base.
  • Le remplacement des fenêtres et des portes peut coûter entre 4 000 € et 12 000 €, selon ce qui doit être remplacé et les matériaux utilisés.
  • Personnalisation du site : le coût de dépose des cloisons est compris entre 20 et 80 euros le mètre carré, tandis que le budget pour la construction d’un mur est compris entre 35 et 100 euros le mètre carré, selon les matériaux utilisés.
  • Les rénovations thermiques coûteront entre 20 et 70 euros le mètre carré, et le remplacement de l’isolation de la maison et le remplacement du chauffage nécessiteront un budget supplémentaire d’environ 10 000 euros.

Pensez au coup de pouce de l’état : MaPrimeRénov’ !

Pensez aux aides de l’Etat avant de démarrer vos travaux de rénovation thermique ! A partir du 1er janvier 2020, les particuliers ont le droit de demander une aide via MaPrime Rénov’, qui remplace les aides du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) et de l’ANAH (Régie Nationale du Logement).

Il vise à encourager les travaux de rénovation thermique, notamment pour minimiser la présence de bâtiments polluants, communément appelés « écrans thermiques » : ceux classés de F à G par les diagnostics de performance énergétique.

Depuis le 1er janvier 2021, MaPrime Rénov’ n’a plus de plafond de revenu annuel et toutes les familles peuvent en faire la demande. Cependant, le montant alloué sera toujours calculé en fonction du revenu moyen de chaque ménage.

Côté primes, MaPrime Rénov’ indemnise la quasi-totalité des rénovations énergétiques : des audits énergétiques à l’isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur, en passant par l’installation de chauffe-eau thermiques.

Plus vos travaux de rénovation thermique permettront d’améliorer le diagnostic de performance énergétique, plus ils vous seront utiles.

Partager :