Les erreurs dans l’investissement en location courte durée comme Airbnb

21
Partager :

Pour un propriétaire, la solution de location de courte durée permet d’avoir une rentabilité plus élevée. Pour celle-ci, la cible est un peu différente, car vos futurs locataires peuvent être des touristes ou des hommes d’affaires et vous pourrez les trouver sur les plateformes comme Airbnb. Dans cette location de courte durée, la concurrence est importante. Pour la réussite de votre investissement, vous devez éviter certaines erreurs.

Ne pas accorder assez d’importance aux équipements

Cette location de courte durée dont on parle est une location meublée. De ce fait, vous devez investir dans l’ameublement de votre appartement ou de votre maison. Vous risquez de ne pas trouver de locataire si vous n’équipez pas correctement votre bien. Ce dernier doit comporter des meubles et des équipements de base. Notez également que les locataires pourront zapper un bien s’il n’offre pas assez d’équipements.

Assurez-vous également à ce que ces équipements soient de bonne qualité. Pour que votre bien soit prisé, n’hésitez pas à installer d’autres équipements dont le locataire aurait besoin comme de Wifi. Vous avez peut-être un locataire aujourd’hui, mais le jour où il partira, il pourra laisser des avis et des commentaires négatifs sur Airbnb et ceci peut vous coûter cher.

Louer un bien mal nettoyé

En période de vacances et en haute saison touristique, les locataires risquent de s’enchaîner. Pour le propriétaire, c’est une très grande erreur de faire entrer un nouveau locataire dans une maison ou un appartement où le ménage n’a pas été correctement réalisé. Au départ d’un locataire, arrangez-vous pour être présent sur les lieux pour une inspection.

S’il a laissé la maison sans dessus dessous et vraiment sale, vous pouvez très bien lui facturer des frais de ménage. Là, faites patienter le prochain locataire quelques minutes, voire une petite heure, le temps que vous fassiez le ménage correctement. Peu importe la situation, ce nouveau locataire doit entrer dans un bien propre et rangé.

Négliger la rédaction de l’annonce

Pour diffuser votre annonce de location courte durée, vous pouvez passer sur Airbnb, mais ce n’est pas le seul site pour ce type de location. Il y a aussi Booking, Expedia, Abritel ou encore Leboncoin. Si vous consultez ces sites, vous allez voir qu’il y a une panoplie d’annonces et certaines sont dans votre région. Négliger la rédaction de votre annonce serait donc une erreur et vous laisserez passer la concurrence devant vous.

Pour taper dans l’œil des potentiels locataires et pour se démarquer de la concurrence, votre annonce doit être claire et accrocheuse. L’idée est bien de vendre du rêve sans en faire trop. Comme vous ciblez aussi les touristes, il serait intéressant d’indiquer dans l’annonce la distance entre votre appartement ou votre maison et la plage ou les centres d’intérêt de votre ville et la présence des transports à proximité. Cette annonce doit également être accompagnée de belles photos. Si vous avez par exemple, un balcon surplombant la ville, vous pouvez faire une photo avec un dîner sur ce balcon pour impressionner les futurs locataires.

Ne pas être réactif sur les plateformes d’annonce

Voilà, vous avez posté votre annonce sur Airbnb et vous êtes dans l’attente du coup de fil d’un potentiel locataire. Attendre près de son téléphone n’est pas une très bonne idée et c’est même une erreur. Oui, vous avez peut-être laissé votre numéro de téléphone dans l’annonce, mais le potentiel locataire peut également vous contacter via le site. La réactivité est de mise quand on choisit de passer par ces plateformes en ligne. Si vous ne répondez pas en une ou deux heures, l’internaute va passer à l’annonce suivante et c’est une location qui vous est passée sous le nez.

Ne pas être disponible pour ce locataire

Une fois le contrat de location de courte durée signé, beaucoup de propriétaires s’attèlent à d’autres activités. C’est pourtant une très grande erreur et pour cette non-disponibilité, vous risquez d’avoir une ou deux étoiles en moins sur Airbnb.

Comme votre locataire est un étranger, il ne connaît pas forcément très bien votre ville. Du coup, même s’il se sert de son GPS, il ne va pas forcément trouver votre appartement ou votre maison. Le jour J de son arrivée, vous devez vous préparer à ce qu’il vous appelle. D’ailleurs, à son arrivée au logement, vous devez être présent pour lui donner quelques recommandations pour passer un bon séjour.

À la fin du séjour, soyez aussi là pour demander leurs avis. Si votre locataire vous sort des remarques négatives, tenez-en compte et soyez compréhensif. Vous verrez que votre notation sur Airbnb ne sera pas si négative.

Ne pas organiser correctement les réservations

Comme vous avez investi vos économies dans ce bien, vous devez en profiter au maximum pendant la haute saison touristique. Là, l’erreur est d’être mal organisée dans les réservations. Pour un client, il n’y a rien de plus rageant que de voir sa réservation validée puis annulée.

Pour éviter cette situation, vous devez tenir un calendrier pour noter toutes les réservations. Si un client vous contacte et si votre logement est occupé aux dates qu’il demande, refuser sa demande n’est pas un péché. Si vous avez fait l’erreur de prendre deux réservations pour les mêmes dates, ce sera la réservation du dernier client qui se verra annuler.

Comme l’erreur vient de votre part, vous devez lui trouver une solution alternative comme un autre logement du même standing que le vôtre.

Ne pas faire un contrat de location en bonne et due forme

Ce locataire ne restera que deux ou trois jours dans votre appartement, mais ce n’est pas une raison de passer à côté de l’établissement et de la signature du contrat de location. Ne pas établir un contrat en bonne et due forme est même une erreur. Vous devez le faire pour votre sécurité, notamment pour vous préserver des locataires ayant de mauvaises intentions.

Partager :