Investissement locatif sans apport, est-ce possible ?

19
Partager :
Investissement locatif sans apport, est-ce possible

Acquérir un bien immobilier qu’on souhaite mettre en location est une meilleure alternative pour rembourser les mensualités de son prêt immobilier. En effet, l’obtention d’un crédit immobilier est un moyen par excellence d’investir sans apport.

Ceci étant, vous devez monter un dossier béton afin d’optimiser vos chances d’obtenir un prêt immobilier. Dans cet article, vous trouverez des conseils imparables pour réussir un tel projet sans apport.

Est-il possible de faire un investissement locatif sans apport ?

À cette question, la réponse est oui ! En effet, avoir un apport est une condition obligatoire pour réaliser un investissement locatif afin de rassurer les banques de votre bonne foi et de votre capacité de solvabilité. Seulement, les raisons qui empêchent d’épargner sont nombreuses et concernent plusieurs personnes.

Or, l’obstacle de l’épargne ne devrait pas empêcher les personnes ayant de bons projets d’investissement de constituer leur patrimoine à partir de l’immobilier. De ce fait, même ceux qui ne détiennent pas d’apports peuvent acquérir un bien locatif ; bien sûr sous conditions !

À quelles conditions peut-on acquérir un immobilier locatif sans apport ?

L’investissement locatif sans apports implique de posséder un apport personnel minimum correspondant à 10 % du prix du bien. Cette somme équivaut aux frais annexes liés à l’acquisition d’un bien, notamment ; les frais de notaires, les garanties et éventuellement les frais d’agence.

investissement sans apport

Bref, ce pourcentage englobe les dépenses que la banque ne peut pas récupérer si l’emprunteur venait à être incapable de rembourser le prêt. Lorsque  l’emprunteur ne dispose pas de ces 10 %, il doit alors demander un prêt à 110 %. Toutefois, pour être éligible, l’emprunteur doit :

Être stable

L’ultime condition à laquelle est soumis l’emprunt sans apports est la stabilité de l’emprunteur. Être stable consiste à disposer de revenus stables ou fixes. Ainsi, les banquiers favorisent généralement les dossiers des emprunteurs embauchés en contrat à durée indéterminée, ou présentant au minimum des bilans attestant de revenus suffisants pendant les trois dernières années.

Les personnes en intérim ou sous contrat à durée déterminée sont un peu lésées en général. Toutefois, ils ont la possibilité de faire prévaloir une absence de découvert et d’indiquer des revenus stables depuis une période relativement longue.

Argumenter son projet

Pour bénéficier d’un emprunt sans apports pour l’acquisition d’un immeuble locatif, le porteur du projet doit être à même de démontrer le bien fondé de son projet. Il doit être en mesure de tout mettre en œuvre pour convaincre la banque de sa capacité à avoir un retour sur investissements certain et à rembourser son prêt.

Le demandeur doit donc monter un dossier solide détaillant sur bases d’arguments et de preuves pertinentes la viabilité de son projet. Par ailleurs il est à noter que les banques accordent en général plus d’intérêt aux revenus personnels du demandeur plutôt qu’aux revenus locatifs à venir. Cependant le point de la rentabilité du projet n’est pas du tout à négliger.

D’ailleurs, il peut même faire toute la différence. Il est également important d’évoquer dans le dossier les qualités qui faciliteront la mise en location du bien à acquérir ; notamment sa localisation ou la proximité des transports.

Partager :